ACTUALITÉ

Ouvert tous les jours excepté lundi.

C’est avec un travail de photographies que le journaliste et écrivain Eddie Botsio rejoint la tour de guet, parmi les artistes qui en font toute sa richesse d’expositions.

À partir du 8 juillet et pour tout le mois, vous pourrez découvrir à la tour un travail photographique sensible et maîtrisé, qui abordera des thèmes aussi variés que le confinement dans les grandes villes, le questionnement sur ces frontières intérieures qui font la vie, mais aussi des sujets d’actualité qui ont marqué ces deux dernières années, telles les manifestations qui ont fait suite à l’assassinat aux Etats-Unis de George Floyd, à l’origine du mouvement “Black Live Matters”.

Exceptionnellement, la tour ne proposera pas de vernissage pour l’exposition mais une rencontre en fin d’exposition vendredi 29 juillet à partir de 19 heures, en présence de l’artiste venu de Londres, à l’occasion d’une soirée “Dévernissage”. Eddie Botsio pourra ainsi dévoiler au public sa perception de la photographie, et pourquoi du voyage à l’introversion, il a choisi de mettre l’accent sur ces sujets qui nous ont tous interrogé.

Quelques mots au sujet d’Eddie Botsio: Photographe, écrivain et producteur exécutif de télévision indépendant, il a travaillé avec BBC World sur l’émission satirique “What’s Up Africa”. Journaliste, il a passé la majeure partie de sa carrière en tant que correspondant de nouvelles télévisées pour la BBC et ITN. Auteur du monologue “J’ai été témoin d’un meurtre” en réponse au meurtre de George Floyd, qui a été commandé par le Theatre Royal Stratford East, il rédige en ce moment le scénario “Without Prejudice” et la pièce “Hello Ted”. Passionné par la photographie, Eddie parcourt le monde pour diverses organisations en créant des images distinctives dont deux portraits ont été acquis par la National Portrait Gallery.

Nous nous sommes entretenus avec l’artiste Frédéric Dussoulier, artiste français résidant à l’île de la réunion:

” Je présente ici mes derniers travaux résultant d’une résidence artistique dans l’entreprise TEREOS, deuxième producteur mondial de sucre.

Implantée à la Réunion depuis plus de 200 ans, cette entreprise produit l’intégralité du sucre de canne de l’île.

Exposé dans un hangar servant jadis à stocker le sucre produit, j’ai tout de suite apprécié cette matière agglomérée sur les murs, donnant des nuances, des volumes, des odeurs uniques.

À travers mes nombreux échanges avec les salariés de l’usine, j’ai constaté une corrélation évidente entre les générations de sucre agglomérées sur les murs et les générations de salariés s’étant succédés dans cette usine. J’ai donc entrepris de graver les portraits de ces hommes et femmes dans les murs sucrés, en remettant au centre de l’histoire les humains qui l’ont bâtie.

Ce travail a ensuite fait l’objet d’une proposition photographique de Laurent De Gebhardt, qui a su sublimer ces portraits.

Enfin, il me paraissait évident d’imprimer ces œuvres dans leur format originel, afin de ressentir au plus profond la matière employée. “

Né en 1977, Frédéric Dussoulier a été formé chez les Compagnons de France, dans la section vitrail. Sélectionné à deux reprises en 2003 pour représenter la France en art contemporain aux symposiums de Saint Hippolyte du Fort (France) et de Porto (Portugal), il intègre en 2005 le collectif de « La Grande Barge » à Montpellier.

En 2013, il s’installe sur l’île de la Réunion, et expose sa première pièce au Conservatoire national Botanique, « L’envol » un homme de 2,70m qui s’élance, qui prend un nouvel élan. Ce travail a été récompensé par le troisième prix du Conseil Général sur le thème de l’embellissement urbain 2013.

Après 18 mois de travail sur le thème de la « Mue », il présente en octobre 2014 son exposition « TENSIONS » à la villa de la Région à Saint Denis de la Réunion.

En janvier 2016, la Région Réunion sélectionne son projet « Ensemble » pour la création d’une sculpture monumentale sur le giratoire de Canabady à Saint Pierre.

De mars 2016 à décembre 2018, il est en résidence à la Friche du Port, lieu consacré à la création artistique crée par la ville du Port. Il consacre son temps à la réalisation de pièces plus intimes comme son installation autour des organes humains intitulée « Hommage ».

Ce travail sera exposé à la tour de guet du 3 juin au 5 juillet.

Maintes fois lauréat, sollicité par de nombreuses institutions, l’exposition de l’artiste à la tour de guet est un moment particulier.

credit photo : Laurent De Gebhardt


HORAIRES HIVER

La tour de guet ouvre de 10 à 16h tous les jours, avec une fermeture les lundis.


ADHÉSIONS

Adhésions 2022. La Tour de Guet encourage tous nos adhérents à renouveler leur participation pour l’année 2022. Artistes, pensez à renouveler votre présence en adhérant de nouveau.

Nouveaux? Bienvenue !

Vous pouvez adresser votre chèque à l’ordre de la Tour de Guet – Place de l’ Église, 30330 TRESQUES.


Je soutiens la Tour de Guet.


Nous rappelons que le masque est obligatoire dans la tour de guet. Du gel hydro-alcoolique est à disposition à chaque étage de la tour.

ACCÉDER À NOTRE COLLECTION

Vous souhaitez acheter une œuvre de la tour de guet, cliquez sur le lien suivant pour voir les œuvres et petits objets disponibles : Boutique en ligne.

à lire dans MIDI LIBRE

à lire dans OBJECTIF GARD